Grèves de la faim contre l’A69 : échec des négociations

jeudi 5 octobre 2023 , par Gwarr dans VIDEOS DE TV BRUITS


(TV BRUITS - 4/10/2023)

Voir en ligne : En savoir plus sur le combat des grévistes

La réponse de Carole Delga est tombée aujourd’hui, elle se dit inquiète pour la santé des grévistes mais persiste dans la mème voie, celle d’une autoroute dont on aurait déjà engagé 40% des travaux, déclarée d’utilité publique en 2018 et en projet depuis 15 ans. Elle refuse de croire qu’il y a une alternative probante à ce projet pour désenclaver 150.000 habitants de sud tarnais qui seraient favorables au projet. Exit le projet "une autre voie" défendu par le collectif "La Voie Est Libre".

Ses propositions sont donc d’ordre financier, une discussion sur la tarification, la mise en place de bus à bas prix. Elle ajoute, pour enfoncer le clou, qu’il faut désormais accélérer le processus législatif, afin d’éviter des recours. Une conception de la démocratie qui ne fait pas l’enthousiasme des opposants, lesquels se sont déjà donnés rendez-vous sur l’autoroute en question, le week-end du 21 octobre, avec le renfort des Soulèvements de la Terre.
Si certains grévistes de la faim ne se sont pas prononcés sur leur volonté, et préfèrent une décision collective et concertée, d’autres ont déjà annoncé vouloir poursuivre la grève. Thomas Brail, revenu de Paris où il s’était fait délogé de l’arbre qu’il habitait depuis plusieurs semaines devant le ministère de la transition écologique, déjà très affaibli par une grève de la faim qui dure depuis un mois, a annoncé solennellement s’engager dans une grève de la soif à partir de lundi 14h. 2 autres militants prennent également cette décision lourde de conséquence. On attend désormais un geste de la présidente qui devra assumer les conséquences de ses décisions.

épisode précédent

Commenter

Sur le même thème

Appel de la foret : Etape de Lyon
samedi 24 février 2024