Poster un message

En réponse à :

"En conscience, je refuse d’obéir" - Entretien avec Alain REFALO, professeur des écoles

11 octobre 200909:20, par Henri Amadei

"qui vous oblige à quelques contraintes", c’est vrai, tout particulierement l’obligation ethique de contribuer à la formation intelligente des jeunes. Developpement des connaissances et de l’esprit critique, c’est à dire d’une aptitude à juger par soi-même en esprits libres. Il est fondamental que le service public de l’éducation nationale soit d’abord au service de son public, laïque, indépendant des pouvoirs et groupes de pression (du patronat, des églises, des sectes, militarisme, pouvoir militaro-industriel, fractions politiques). Des personnels prennent des risques pour défendre la liberté des (...)



Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.