Gravières en Ariège- De l’eau ou du béton ?

lundi 13 mars 2023 , par mathieu dans VIDEOS DE TV BRUITS


Le Schéma Régional des Carrières d’Occitanie (SRCO) prévoit un agrandissement des zones d’extraction du gravier dans la vallée de basse Ariège, près de 900ha son concernés.
Une action d’Extinction Rébellion a eu lieu vendredi 10 mars au Vernet, près d’un site d’extraction pour alerter les habitants sur l’urgence de cette question.

Les gravières mettent à nu la nappe phréatique d’accompagnement de la rivière. Cette eau n’est plus filtrée, elle est exposée aux pollutions bactériennes. L’eau est gaspillée soumise à l’évaporation. Le comblement de certains bassins par des déchets de matériaux de construction provoque une pollution aux métaux.
Enfin c’est une destruction de terres agricoles.

L’exploitation de ces gravières a un fort impact négatif : abaissement du niveau de la nappe phréatique à l’aval des remblais, affaissement des débits des sources et des puits, instabilité de sols à l’aval (avec dégâts sur les maisons de certains particuliers), pollution des eaux (lacs et nappe) au fer, à l’aluminium et aux bactéries, impacts sur la ripisylve (la végétation en bord de la rivière Ariège).

Cette zone doit fournir les grands projets d’infrastructure régionale, hors du département de l’Ariège, comme les autoroutes, le chantier du métro et le bâtiment de l’agglomération toulousaine.

Mais la rivière Ariège, fournit aussi une grande partie de l’eau potable de l’agglomération toulousaine par une prise d’eau au niveau du confluent avec la Garonne.
Le débit est actuellement très bas, et le lac emblématique de Montbel utilisé pour le soutien d’étiage n’arrive pas à se remplir.

Voir aussi
association Le Chabot
https://www.apra-lechabot.fr/schema-regional-des-carrieres-doccitanie/

Commenter

Sur le même thème

RAMDAM sur le MACADAM
vendredi 27 octobre 2023
Adiu paure A69
mardi 17 octobre 2023
L’A69 va dans le mur
lundi 2 octobre 2023