Poster un message

En réponse à :

retour d’un spéctateur

16 juin 201414:04, par 3 cepel’ sieitz DO un’s’raït im’rhin’mich ! ZON CHIN SHO LON !

"Peu ou prou" de spéctateurs ont compris,
d’aucuns auront tout juste assistés à un autodafé (*acto da fé),
*tout est là dans l’étymologie :
- prenez une auto ; lançez-là à vive allure ; puis, traversez, là où l’on vient d’effaçer un juste passage-" clouté " , vous comprendez que l’on ne peut pas arrêter un conducteur induit par dynamique de la chose mécanique !? "La chose" tentera d’accélérer ! Non ?!
Socrate seraît’il à son époque le premier intermittant de l’histoire du spéctacle à nous bien confirmer ce point par l’exemple (...)



Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.